Qu’est-ce qu’une étude ad hoc ?

60
Partager :

Hier, c’était la Journée mondiale des réfugiés. Dans un documentaire non diffusé et controversé sur le virus de la couronne, Christian Drosten a attesté « une négligence sociale », une perturbation de l’attention : nous nous aveuglons aux victimes de la couronne dans d’autres pays, lointains et proches. Un autre documentaire a été diffusé sur ARD cette semaine : le documentaire « Nous envoyons un navire » sur #United4Rescue (médiathèque). C’est une bonne chose car le sort des réfugiés aux frontières de l’Europe est également réprimé à plusieurs reprises.

Bonjour ! Aujourd’hui, #Weltfluechtlingstag et 280 personnes sauvées de détresse sont coincées sur les navires #SeaWatch3 et #MareJonio, ils ont besoin d’un refuge immédiat. Rien qu’en Allemagne, plus de 160 villes sont réceptives.

A voir aussi : Comment présenter une gamme de produit ?

— Pier (@_Seebruecke_) 20 juin 2020

A lire aussi : Comment faire une analyse SWOT ?

débat

La crise de la couronne est pas fini. La crise de la couronne n’est pas terminée. L’épidémie très acclamée du virus dans une usine de viande de Tönnies Holding pourrait également être basée sur la contagion lors d’un service divin, a rapporté hier après-midi T-online.de. Peu de personnes infectées ont ensuite enflammé le point chaud de la couronne dans les misérables conditions de travail et d’hébergement de Tönnies.

« Je suis sûr que nous connaîtrons également les flambées de Corona dans le sud du Danemark et dans l’Emsland — partout où l’industrie de la viande est fortement représentée — dans un avenir proche », a déclaré le pasteur social Peter Kossen, qui a travaillé pour de meilleures conditions de production et de travail dans l’industrie de la viande pour enregistrer le L’ABC. Les services divins sont aussi dangereux le 21 juin que le 15 mars ou le 15 avril (voir ici et ici).

maintes et maintes fois, ils se présentent comme un soi-disant. Les « événements Superspreader », ce qui signifie que même si seulement une ou deux personnes infectées sont impliquées, beaucoup de personnes peuvent être infectées s’il y a un manque de sécurité. Mais l’inverse est également possible : le renoncement au culte à l’échelle nationale, puis par ordre, ont sauvé des vies humaines et les a sauvés de la maladie. La crise de la couronne n’est pas terminée.

@rki_de estime que le nombre de reproduction le plus récent est de 1,79. Traduit par une centaine de personnes infectées infectent environ 179 personnes. https://t.co/odWj2J4Ir7 #corona #COVID19 pic.twitter.com/SLZGQGCVBC

— Marie-Louise Timcke (@datentaeterin) 20 juin 2020

Formats d’annonces numériques pendant la crise de la couronne : une étude ad hoc commandée par l’EKD — Daniel Hoersch (midi)

La nouvelle étude ad hoc de l’Office évangélique pour le développement de l’Église missionnaire et Diaconal La formation de profil « midi » traite des formats d’annonces numériques pendant la crise de la couronne. L’étude est fondée sur une base de données solide et des congrégations de quatre églises régionales protestantes sélectionnées exemplaires ont été étudiées.

Dans le magazine midi, l’auteur de l’étude Daniel Hoersch (@dahoe1974) a brièvement résumé certains des résultats de l’étude. Une appréciation des résultats, également dans le contexte des résultats d’autres enquêtes en cours, irait au-delà du champ d’application ici, quoique : Pour un accès rapide au sujet et la conception du projet ( !) pouvez-vous donner un compliment en ce moment.

C’ est quoi, l’église Corona-Church ? Un regnose — Christian Lunkenheimer (pasteur et au-delà)

Double changement de perspective : Christian Lunkenheimer (@PastorUndBeyond) décrit les conséquences de la crise de la couronne pour les congrégations et les églises du point de vue d’un pasteur FEG. Frekirchen sont disponibles pour Partiellement confronté à d’autres problèmes que les congrégations des grandes églises. Lunkenheimer écrit également son analyse comme une revue fictive du 1er janvier de l’année prochaine.

Son article, également publié aujourd’hui dans le magazine FEG Christisin, contient de nombreuses réflexions discutables sur le travail communautaire analogique, numérique, hybride et asynchrone. La lecture montre à quel point un échange intensif d’églises et de communautés religieuses pourrait être utile pour faire face aux conséquences de la crise de la couronne :

Les églises libres pourraient bien bénéficier du haut niveau de réflexion sur l’église numérique dans les principales églises (y compris la souveraineté de la plate-forme et la protection des données), tandis que les congrégations des grandes églises peuvent être inspirées par la volonté créatrice et la flexibilité des congrégations ecclésiales libres. sans filet ou double fond d’un grande institution.

L’ Heure des Oiseaux du Paradis — Katharina Scholl (Zeitzeich.net)

Katharina Scholl résume le débat sur les formes de culte pendant la crise de la couronne. Elle espère que les oiseaux innovants du paradis ne disparaîtront pas à nouveau au bord de l’institution de l’église, où les traditionalistes reprennent la barre. Pourquoi, elle justifie cela par une bonne théologie protestante. De l’abondance d’articles traitant du « nouveau » service divin, celui-ci se distingue.

Compte tenu notamment de la situation actuelle de la liturgie religieuse, on peut clairement considérer que les deux pôles de la « tradition » et de l’ « innovation » doivent être liés de manière productive les uns aux autres au lieu de les affronter les uns contre les autres dans les guerres de tranchées. Cette tâche actuelle autour de la liturgie serait c’est aussi une bonne occasion de sentir que les traditionalistes conservent pour les revivre encore et encore et les innovateurs varient parce que c’est leur façon de préserver.

Affichage

À propos de la publicité sur le hibou

: Crise de confiance dans l’EKS

L’ Église évangélique réformée de Suisse (EKS, jusqu’en 2019 SEK), qui, en tant qu’union des Églises cantonales réformées et de l’Église méthodiste évangélique, correspond à peu près à l’EKD en Allemagne, est secouée par une profonde crise de confiance.

L’ accent est (en fait) mis sur les allégations graves de « violations des frontières » contre l’ancien président de l’EKS Gottfried Locher, qui a quitté son bureau à la fin du mois de mai sans Déclaration sur les allégations et les circonstances de sa démission a démissionné. Au début de la semaine, le Synode de l’EKS s’est réuni, où au moins quelques faits saillants ont été jetés dans les événements (et ici dans le magazine de l’Église).

La conseillère responsable de l’église Sabine Brändlin a d’abord été chargée de clarifier les allégations concernant le poinçon de trou. Cependant, elle avait elle-même une relation avec Hocher en 2018/2019, ce qui était dissimulé pour le Concile et le public de l’Église pour des raisons évidentes. En avril, elle a démissionné de ses fonctions de direction de l’Église en raison de « différences inconciliables ».

Auparavant, cependant, elle avait prétendu avoir donné suite aux allégations d’anciens employés d’EKS, qui comprenaient des coûts importants pour l’Église. Leur présentation des circonstances de leur retrait est dans des points centraux contredit la présentation de la Visite guidée EKS au Synode. Ce qui obscurcit l’indignation pour la vie personnelle du bronzage et du puncher, c’est l’incapacité de l’Église de poursuivre les allégations d’agression sexuelle en profondeur et selon ses propres directives.

Et cela fera également de la crise de confiance un sujet pour les Églises soeurs protestantes en Allemagne. En septembre 2018, Locher a été confirmé comme président de la Communauté des Eglises protestantes en Europe (Geke), bien que des accusations aient déjà été portées contre lui en Suisse (nous avons rapporté). Les Églises protestantes sont engagées dans une politique de tolérance zéro à l’égard des abus sexuels. Ça ne peut pas s’arrêter aux hommes puissants.

Recevez les liens par email tous les dimanches du Jour du Seigneur :

Nous utilisons uniquement votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter.

Coloré

« Les églises doivent tracer des lignes rouges » — Interview de Wolfgang Schröder (Deutschlandfunk)

Comment les églises réagissent-elles aux courants d’extrême droite ? Cela a été analysé par la Fondation Otto Brenner dans le cadre de l’étude « Société civile en détresse de la droite » (téléchargement gratuit). Un auteur de l’étude, le politologue Wolfgang Schröder de l’Université de Kassel, a déclaré plus tôt cette semaine sur Deutschlandfunk :

Il y a un droit religieux qui prétend incarner le « vrai christianisme », une idée étroite de vérité, de divinité, d’une société qui est une avec elle-même, parce qu’il est homogène. C’est aussi l’un des fondements du populisme de droite pour rejeter la société hétérogène, plurielle et la démocratie plurielle, car cela signifie une « menace pour la coexistence des peuples ».

L’ Autorité de protection des monuments veut retourner la représentation « Judensau » à l’église (KNA, katholisch.de)

Une congrégation réhabilite son église et ne veut pas rétablir une représentation antisémite Le bureau de protection des monuments dit : doit. Maintenant, le « Judensau » reviendra probablement à l’église de Saxe-Anhalt, et sera voilé. Un bon exemple pour les autres communautés qui luttent pour faire face à ce difficile héritage de l’antisémitisme chrétien ? Vous regardez Wittenberg et Cologne !

« Le commencement de l’honnêteté »

Également en dehors du titre : Pas une bonne idée. J’ai été invitée, et je ne suis pas allée. Rien contre le projet et le Les gars, mais le timing, le contenu cadre pas correct.

Un petit fil. https://t.co/WhAssRfzgh

— Doris Reisinger (Wagner) (@ReisingerWagner) 13 juin 2020

bible

Ivre, nu et pas raciste — Till Magnus Steiner (Dei Verbum)

Till Magnus Steiner (@TillMSteiner) suit une source biblique de convictions racistes parmi les chrétiens sur le blog de la Bible Dei Verbum. Un exemple impressionnant de christianisme codait le racisme (nous avons rapporté). Steiner analyse l’histoire de « malédiction du jambon » dans Genèse :

Personne ne devrait avoir à souffrir de racisme. Le racisme doit être éliminé des sociétés humaines et, dans la foi chrétienne, il faut rappeler une fois de plus que tous les êtres humains descendent de Noé ivre et dénué.

sermon

Chaque histoire de vie a besoin d’un cadre en or — Sabrina Hoppe (#himmelwärts, feuille du dimanche)

Sabrina Hoppe (@Sabrinella_Hope) écrit un « blog » constamment lisible sur le Sonntagsblatt bavarois sous le mot-clé #himmelwärts. Cette semaine, nous l’accompagnons lors de visites en tant que pasteur aux gens aux tournant de la vie. Un inclus : un cadre en or.

Pourquoi les gens ne trouvent pas mes questions endormies et scandaleuses ? Je crois parce que j’ai un cadre en or avec mes conversations de table de cuisine. Une monture dorée brillante. Même en différentes tailles. Je le tiendrai très attentivement quand l’autre parlera. Si la peur regarde un peu. Quand la chance clignote à travers les fissures.

Une bonne phrase

La croyance en un millier de nouvelles possibilités de révélation éternelle que nous avons habituellement ne ressemble qu’à un doute vile sur l’existant. S’il Seulement cela est, il est aussi stérile.

— Hermann Hesse dans une lettre à Martin Dörne, 19 janvier 1918

Partager :