Suppression d’un compte sur un site Web : est-ce toujours facile ?

923
Partager :
Suppression d'un compte sur un site Web : est-ce toujours facile ?

Un article un peu spécial aujourd’hui puisqu’il traite d’un sujet sensible : nos informations personnelles sur internet. Si cela peut sembler trivial pour certaines personnes qui estiment que l’anonymat n’est de toute façon pas possible, on commence tout de même à prendre conscience que nos données ne devraient pas être utilisées n’importe comment à notre insu. On va ainsi s’intéresser à la suppression de compte ayant pour but de “disparaître” du serveur d’un site Web donné. Est-ce si simple dans les faits ?

Des sites pouvant vous demander de passer par un service client au préalable

Prenons un exemple tout simple : vous vous inscrivez à un casino en ligne, puis remarquant que cela ne vous fait pas vraiment gagner de l’argent, vous décidez de tout arrêter du jour au lendemain. Sauf que vous ne trouvez pas de bouton approprié, à juste titre : supprimer son compte sur un site de casino à l’instar de Casinozer demande souvent de passer par un service client. On pourra alors vous demander la raison de votre départ, même si vous n’êtes évidemment pas obligé de la donner.

A lire aussi : Accéder à l'intranet de Paris: Emails, Justificatifs et Remboursements

Certains sites de e-commerce demandent également de passer par ce genre d’étape pour la simple et bonne raison qu’une fois votre compte supprimé, il n’est souvent pas possible de revenir en arrière !

Des données personnelles qui ne sont pas toujours supprimées du jour au lendemain

Reprenons l’exemple des sites de casino : même si vous pourriez trouver cela injuste, ceux-ci sont tenus par la loi de conserver vos données personnelles durant 5 ans après la suppression du compte. C’est en partie pour des raisons de sécurité puisqu’en cas de fraude ou d’autres activités illégales, ils sont tenus d’en informer les autorités. Bien sûr, ces sites n’ont pas le droit d’utiliser vos données pour des activités commerciales au risque de se voir infliger une lourde amende par la CNIL.

A lire également : Comment trouver le code source d'une image ?

Partager :